Comme vous le savez, les électeurs sont conviés aux urnes à l’occasion des élections départementales et régionales des dimanche 20 et 27 juin prochains. Vous serez donc amenés à voter deux fois le même jour.

Pour le canton de Blois-2 qui regroupe la partie Centre/Est de Blois (quartiers des Ecoles, Hôpital, Provinces, Maunoury, Administratif, Cornillettes, Lavoisier/Jeu de Paume, Centre-Ville, Villejoint, Médicis, Brisbarre) ainsi que les communes de La Chaussée-Saint-Victor, Villebarou, Villerbon, Saint-Denis-sur-Loire, Menars, vos candidats du Rassemblement National sont Catherine Mercier et Cédric Pelé.

  • Catherine Mercier est mère de 3 enfants, 54 ans. « Je vis à Blois depuis plusieurs années et je suis aide à domicile de profession. J’aurais à cœur de défendre les personnes âgées et en situation de handicap face à la dépendance si je suis élue »

 

  • Cédric Pelé a 31 ans. « Je vis à Saint-Denis-sur-Loire et je suis assistant-rédacteur pour le groupe RN au conseil régional. Blésois de naissance et engagé au Rassemblement National depuis 8 ans, j’étais déjà colistier aux municipales à Blois en 2014 ainsi que candidat aux départementales l’année suivante. La rénovation, la sécurité des bâtiments (collèges, SDIS) et des routes seront mes priorités. »
  • Nos suppléants sont Simone MASSON (Blois), conseillère d’éducation dans un collège (en retraite) du département et Philippe ARMANET (La Chaussée-Saint-Victor), ingénieur en informatique (en retraite) et seront associés au travail effectué durant la mandature.

Elus au conseil départemental, nous défendrons :

  • la priorité nationale quant à l’octroi des aides sociales : nous plaiderons pour davantage de contrôle, pour la réduction de la fraude au RSA et pour l’augmentation du soutien en faveur des personnes âgées et handicapées plutôt que des mineurs isolés étrangers (qui pour la plupart n’en sont pas et qui coûtent une fortune aux contribuables)
  • la rénovation, l’aménagement et la mise en sécurité des routes départementales en particulier la 2×2 voies entre les rond-points Robert Nau et le pont Charles de Gaulle ainsi que celui des Châteaux après l’A10. Il faut également en finir avec la réduction de la vitesse à 80km/h qui n’a jamais été prouvée : place au retour général à 90km/h et le cas échéant réduction à 70km/h des secteurs qui le nécessitent pour plus de transparence et de lisibilité.
  • l’entretien du bâti départemental : la rénovation et la mise en sécurité des collèges (lutte contre le harcèlement, déploiement de la vidéoprotection à leurs abords) mais également celui des bâtiments du SDIS et des gendarmeries, nottamment ceux de Blois et de La Chaussée Saint-Victor.
  • le désenclavement des territoires ruraux de l’agglomération, comme les villages de Menars, Villerbon et de Saint-Denis-sur-Loire en rendant notre département plus attractif à travers l’accélération du déploiement de la fibre optique, la promotion du patrimoine touristique et naturel (circuit des puits, Loire à Vélo…)

Egalement, nous nous engageons :

  • à refuser la prise l’accueil et la prise en charge des migrants par le département.
  • à ne solliciter aucun autre mandat qui nous placerait, en cas d’élection, en situation de quitter l’assemblée départementale contrairement à certains de nos adversaires, par respect pour les électeurs qui nous ont accordé leurs suffrages.
  • à tenir une permanence départementale dans chaque commune du canton.
  • à solliciter votre avis sur les décisions auxquelles nous serions à même de nous prononcer au cours de la mandature.

Si vous ne possédez pas ou plus de carte électorale, vous pouvez vous présenter à votre bureau de vote habituel le jour du scrutin en vous munissant d’une pièce d’identité avec photographie ainsi que d’une attestation d’inscription sur les listes électorales téléchargeable ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE 

Vous pouvez également suivre nos actions de campagne sur notre page Facebook !

Aucune voix ne doit manquer, nous comptons sur vous dès dimanche !

Catherine MERCIER et Cédric PELE

Partager