La petite phrase de Frédérique VIDAL sur l’islamo-gauchisme vient de faire une nouvelle victime collatérale.
« Je pense que l’islamo-gauchisme gangrène la société dans son ensemble et que l’université n’est pas imperméable, l’université fait partie de la société » avait-elle exprimé.
Marc Gricourt estime que ces propos sont anti-républicains. Mais est-il républicain d’entretenir des liens avec Milli Görüs (CIMG), une association pro-califat turque qui défend un islam politique dans la mouvance des Frères musulmans ?
La ministre devant venir à Blois ce vendredi, le maire et le président d’Agglopolys avaient annoncé leur intention de boycotter sa visite, finalement reportée.
Nous sommes bien conscients que les propos de la Ministre s’inscrivent dans une tactique de séduction d’un électorat de droite.
Mais en réagissant de la sorte, Marc Gricourt commet certainement une erreur qui ne profitera à François Bonneau.
Loin de ces considérations électorales, nous avons toujours dénoncé cette complicité entre élus – et pas seulement de gauche – avec un islam politique manipulé par différentes puissances étrangères.

Partager