Les commerçants ne décolèrent pas. Alors que les grandes surfaces restent ouvertes et qu’on assiste à nouveau à la ruée des consommateurs, les commerces de proximité déclarés « non essentiels » ont l’obligation de fermer.
Plusieurs villes ont pris des arrêtés pour autoriser leur ouverture. Mathilde Paris, élue RN de Blois, s’est adressée dans ce sens à Marc Gricourt, afin de lui demander de prendre un arrête allant dans le même sens.
Elle rappelle que « les commerçants essaient de survivre dans un contexte concurrentiel de plus en plus difficile et peinent à se remettre du premier confinement. La décision du gouvernement de fermer nos  commerces non essentiels vient donner le coup de grâce à tous ces efforts.
Mais le maire de Blois s’est limité à faire part de soutien moral (!) sur Facebook. Un peu court.
Communiqué de Mathilde Paris : Soutenons nos commerçants.