En visio-conférence le Conseil municipal a duré près de deux heures.

A Blois le conseil municipal s’est réuni en visio-conférence le lundi 4 mai, avec les élus de 2014 puisque le nouveau conseil n’a pas encore pu être installé.
Le groupe RN pose les questions essentielles.
L’ordre du jour ne comportait que 22 délibérations, mais auparavant Michel Chassier, au nom du groupe RN-Une autre voie pour Blois, avait posé deux questions orales : sur la réouverture des écoles et sur le budget de la ville, dans la mesure où ces sujets n’étaient pas inscrits à l’ordre du jour.
Et c’est bien sur ces deux sujets, avec une déclaration générale du Maire sur la situation, que s’est ouvert le conseil.
Après avoir détaillé les mesures prises par la ville dans ce contexte de crise, en complément des actions menées par l’Etat et les autres collectivités, Marc Gricourt a confirmé que le budget de la Ville va se trouver fortement impacté. Toutefois il n’a pas apporté de précisions complémentaires par rapport à ses déclarations à la presse.
Le point sera fait au conseil de juin.
Le groupe RN a toutefois approuvé la décision de maintenir les « micro-marchés » ouverts pendant la crise dans certains quartiers éloignés (les Groüets, Saint Georges etc..)
La réouverture des écoles.
Sur la réouverture des écoles, Michel Chassier souhaitait connaître la position du Maire : « Quelles décisions comptez-vous prendre, réouverture ou non et dans quelles conditions (mesures de protection, choix des enfants prioritaires en fonction de la profession des parents ou de l’évaluation d’un risque de décrochage scolaire.) Les mêmes questions se posent pour les activités périscolaires. »
C’est Benjamin Vételé qui a répondu à cette question. Oui les écoles réouvriront le 12 mai à Blois, d’abord les grandes sections de maternelle, les CP, CE1 et CM2, les autres plus tard. Les classes seront limitées à 50% de l’effectif, en respectant le choix des parents. La priorité sera donnée aux enfants des soignants et des personnels réquisitionnés pour des missions de service public, aux familles où les deux parents travaillent et aux parents isolés qui travaillent.
Le cas échéant des solutions d’accueil sont envisagées dans les centres aérés. Les crèches seront réouvertes sur les mêmes bases, avec 50% de l’effectif habituel.
Nous n’avons pas eu de réponse pour le moment sur les réponses remontées des familles (à titre d’exemple à Romorantin il semblerait que seulement 30% des familles souhaitent remettre leurs enfants à l’école).
Michel Chassier a déclaré prendre acte de cette décision, en rappelant que certains maires, y compris en Loir et Cher ont préféré reporter la rentrée en septembre.
Etat d’urgence sanitaire : délégations excessives ?
A l’ordre du jour le conseil devait ensuite adopter une série de délégations au maires instituées par l’ordonnance ministérielle du 1er avril.
Michel Chassier est intervenu pour déplorer que certaines délégations lui semblent excessives, comme le fait d’attribuer des subventions ou des garanties d’emprunts sans limite de montant ou encore les marchés publics. D’autant plus que l’état d’urgence sanitaire est prolongé jusqu’au 24 juillet.
Restauration scolaire : un audit et une inspection sanitaire qui posent question.
Enfin l’élu RN est intervenu sur le rapport annuel du délégataire de la restauration scolaire et municipale.
Les rapports d’audit réalisés par Agrobio montrent globalement une dégradation des résultats par rapport à l’année précédente, un rapport d’inspection de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations pointe aussi un certain nombre de manquements en matière d’hygiène, avec une maîtrise des risques jugée tout juste « acceptable ».
Le Maire confirme en effet qu’il a connaissance de réclamations des parents et que la Ville n’est pas satisfaite des prestations du délégataire.
Il n’empêche que sans notre intervention, le conseil aurait simplement pris acte de la transmission du rapport sans autre commentaire.
Vos élus RN ont donc été présents pour ce dernier conseil exceptionnel de la mandature et encore une fois ils ont posé les questions qui intéressent tous les Blésois.