Michel Chassier intervenant sur le plan régional « une région 100% santé » en octobre 2019.
Depuis le début de la crise, Marine le Pen et les cadres du Rassemblement national se tiennent régulièrement informés et suivent attentivement son développement.
Dès le mois de janvier notre présidente a donné l’alerte et fait des propositions, qui pour certaines n’ont été suivies que tardivement ou partiellement comme le port du masque, ou même rejetées par aveuglement idéologique comme le contrôle aux frontières.
La semaine dernière Michel Chassier, président du groupe RN au Conseil régional Centre-val de Loire, adressait à la presse locale une tribune dont la Nouvelle République publie un extrait ce jour.
Pour votre information, en voici le texte complet : Situation Covid-19 RN41.
Défaillance de l’Etat, manque d’anticipation, imprévoyance, mensonges : les Français ne font plus confiance au gouvernement ni au Président de la République.
Philippe Sartori, médecin, maire de Noyers-sur-Cher et vice-président du conseil départemental n’hésite pas d’ailleurs à parler de discours « criminels », tout en évitant de dire qui les a tenus (NR du 20/04/2020).
Même son de cloche chez Guillaume Peltier qui demande aux « bureaucrates » de rendre des comptes et voudrait créer un « tribunal sanitaire international » pour juger la Chine.
Mais aucun n’a le courage de désigner les responsables en France : Macron et son gouvernement, mais aussi la plupart de ceux qui l’ont précédé et qui ont mis la France dans cette situation
Nous en reparlerons le moment venu.

Mise à jour le 30/04 : lors du vote à l’Assemblée nationale sur le plan de déconfinement les députés du RN ont voté contre, le groupe LR s’est a nouveau divisé. Alors que la veille Guillaume Peltier affirmait avec force que « les cent quatre députés Les Républicains ne soutiendront pas le plan du gouvernement » 67 se sont abstenus dont lui-même, 11 ont voté pour et seulement 24 ont voté contre. Comme on dit en Sologne : « grand diseux, petit faiseux ».