Mathilde ParisMathilde Paris est intervenue lors du dernier conseil municipal pour commenter le rapport annuel sur l’égalité femmes/hommes.
Elle a demandé quelques précisions au sujet des autorisations d’absence et des heures supplémentaires ou de la place des femmes dans l’encadrement.
Elle a également rappelé la pression croissante dont les femmes sont victimes au sein de certaines communautés et dans l’espace public pour des raisons tenant aussi bien aux traditions culturelles qu’à la religion, pression qui commencent par la tenue vestimentaire mais qui peuvent aller jusqu’au mariage forcé « au pays » voire aux mutilations sexuelles.
Une observation pertinente, considérée par Claire Louis (conseillère municipale déléguée au droit des femmes) comme « islamophobe ».
Une accusation réfutée par Michel Chassier qui s’est également étonné de la sous-présentation des femmes dans la filière sportive en dépit de leur présence toujours plus affirmée dans le mouvement sportif en général. Question sans réponse, mais peut-être est-il délicat pour une femme d’encadrer certains publics de « jeunes » ?
En tous cas, seuls les élus du Rassemblement national semble se préoccuper de ces questions, les autres groupes sont restés silencieux.