La campagne des européennes n’empêche nos élus de suivre leurs dossiers.
Deux exemples récents au conseil régional : une aide pour un groupement d’entreprises locales en vue du Grand carénage des centrales nucléaires. les écologistes ont voté contre, mais aussi le maire de Blois, Marc Gricourt. Sans doute pense-t-il plus important de garder de bonnes relations avec les écologistes plutôt que défendre nos entreprises et l’emploi local ?
Voir le communiqué du groupe RN Centre-Val de Loire.
Autre scandale : le refus d’Agnès Buzyn, ministre de la santé, d’augmenter le numérus dans notre Région, pourtant très mal placée en nombre de médecins par habitant.
Là, on sent la manoeuvre de Macron et LREM qui cherchent déjà à déstabiliser le président Bonneau (PS) en vue des prochaines élections régionales, le tout au détriment des habitants de notre région.
Voir le communiqué du groupe RN Centre-Val de Loire.
Tenu en otage par les écologistes, le président Bonneau voit sa majorité désormais dépendre de la bonne volonté de deux élus passés chez LREM. Cela risque de devenir compliqué.