L’utilisation de moyens relevant des collectivités territoriales est strictement interdite par le code électoral (article L 52-1 du code électoral).
Cela n’a pas empêché les trois composantes de la majorité municipale d’utiliser le bulletin de la Ville, Blois mag à des fins de propagande électorale dans son numéro 153 du mois de mai.
Pourtant, comme le rappelle le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT) au sujet de l’utilisation du bulletin municipal en période électorale : « les propos tenus dans l’espace réservé aux conseillers municipaux […], prévu par l’article L. 2121-27-1 du CGCT, ne doivent pas répondre à des fins de propagande électorale. »
Le maire de Blois serait-il au dessus des lois ?